Suki Brownies

Derrière ce nom énigmatique se cache un trio pop-rock à l’énergie débordante et aux personnalités bien trempées…

 A l’origine, deux potes qui se sont rencontrés dans un lycée de Chalon-sur-Saône (près de Dijon), Romu (guitare acoustique) et Joe (guitare électrique), deux jeunes musiciens, bercés depuis l’adolescence par le rock puissant des années 90’s, du grunge de Nirvana aux sons pop et hypnotiques de Radiohead, en passant par les références rock comme les Pixies ou le Velvet Underground...Romu son truc, c’est le son : il s’installe un home studio pour composer, travaille comme régisseur sur des festivals…  Joe, de son côté, explore le multimédia et multiplie les scènes avec différents groupes de rock. Ensemble, ils forment un tandem audacieux et déjanté, à l’univers musical riche et subtil.

 Le déclencheur, c’est la rencontre avec Suki (chant). Cette jeune et jolie chanteuse venue d’Outre-Manche les séduit par sa voix mystérieuse et aérienne mais aussi par sa plume ; percutants et poétiques ses textes abordent des problématiques contemporaines mais toujours universelles, dans lesquels s’entrecroisent les notions récurrentes d’enfermement et de liberté. Une écriture fantaisiste, un talent d’improvisation naturel sur les notes de Romu et Joe… L’osmose se crée facilement entre les 2 musiciens et la songwriter Suki.

Le groupe se forme à Lyon, lors du hot summer sun d’août 2004. Les  SUKI BROWNIES sont nés. Ils enchaînent les répètes, les concerts aux quatre coins de la ville…En décembre, c’est la sortie de leurs 3 premiers titres, dont l’énergique Papa, un rock mélodieux, enrichi des influences britpop de Suki, qui rencontre un succès immédiat auprès du public.Quelques mois plus tard, les 3 crazy rockers sont remarqués par le compositeur-producteur Jean-Baptiste Ayoub, qui, convaincu par leurs talents, décide de les accompagner dans la création de leur premier album.

L’enregistrement débute en mai 2005, à Paris. Les SUKI BROWNIES passent deux mois en studios avec Jean-Baptiste d’où ils ressortent avec douze titres aboutis. Des guitares cinglantes et mélodiques, une assise rythmique subtile et accrocheuse, une voix sucrée sublimée par des textes poétiques et rageurs… sur scène le trio s’enrichie d’un batteur et d’un bassiste.

SUKI BROWNIES…

Un premier opus éponyme envoûtant, un album pop rock aux sonorités british !




Shop