ReDeYe

Aujourd’hui installé à Austin, Redeye (Guillaume Fresneau - ex Dahlia) nous livre son 3e album enregistré au cœur même de la région de son enfance : le Texas.

The Memory Layers, est une relecture de ses souvenirs, des plus lointains aux plus proches, sublimés par le prisme de son regard actuel, d’adulte et de musicien.Ces souvenirs s’entremêlent avec le temps, comme des couches de sédiments, créant lentement une nouvelle terre, une nouvelle musique, ancrée dans le passée, jouée au présent.

« Grace à la mémoire, le passé s’amoncelle sur le passé", Alexis Carrel ».

Portraits intimes et subjectifs de la contrée la plus aride des États-Unis, les chansons de Redeye évoquent la nature (« Dryland »), la religion (« God’s Country »), les villes (« H Town ») et des sentiments profonds et changeant (« Dreams to be Opened », « Sleepwalk », « Old Heart »).

Le songwriter, à la voix de baryton, qui n’est pas sans rappeler celle de Matt Berninger de The National, navigue entre un folk lent et brut et une pop de chambre, aux arrangements hypnotiques et soignés.

Toujours accompagné de ses musiciens français, fidèles depuis l’album précédent, Lucile Vallez (violons & arrangements de cordes), Antoine Pozzo Di Borgo (contrebasse), François Sabin (saxophones), Redeye a également choisi de faire appel à la violoncelliste des Polyphonic Spree (Buffi Jacobs), au batteur des Baptist Generals (Steve Hill), et aux claviers et percussions de Dana Falconberry (Chis Cox et Matt Shepherd) pour l’enregistrement de ce nouvel album.

Pour véritablement transcender la réalisation de cet opus, Matt Pence (Midlake, Centromatic, Sarah Jaffe) a enregistré, joué et apporté sa vision au disque, et Erik Wofford (Bill Callahan, les Black Angels ou White Denim) a su mixer subtilement prises acoustiques et organiques avec une production actuelle, flirtant avec le psychédélisme, pour apporter une teinte unique et intemporelle au son de Redeye.








Live

Shop